Département de design d’intérieur

RDEA
R
ègles Départementales de l’Évaluation de l’Apprentissage
Révision 18 août 2005

6.3 Approbation du plan de cours
Le département procède à l’analyse des plans de cours avant le début des cours à chaque session. Pour chacun des plans de cours examinés, l’assemblée départementale doit décider si elle formule une recommandation d’approbation ou si elle demande que certains correctifs soient apportés.

6.4 Modification du plan de cours pendant la session
Pour différentes raisons, il peut être nécessaire d’apporter des modifications au plan de cours pendant la session. L’enseignant ou l’enseignante qui désire apporter une modification significative à son plan de cours (entraînant des changements quant aux objectifs, à l’évaluation et à la pondération) doit procéder de la façon suivante : obtenir d’abord l’approbation de l’assemblée départementale pour faire entériner sa décision et d’en informer par écrit les élèves.

6.5 Mesures de l'apprentissage et échéance
Les diverses mesures servant à établir la note finale de l'élève doivent être prises à des moments où celui-ci est censé avoir atteint les objectifs visés. Toute mesure représentant 10% ou plus de la note finale devra être fixée d'avance et précisée dans l'échéancier détaillé prévu au plan de cours. (référence PIEA 6.5)

6.6 Pondération des objectifs et des activités d’évaluation
L’élève doit être informé à l’avance des critères d’évaluation et de la pondération de chacune des parties d’un travail. En règle générale, aucun examen ne pourra compter pour plus de 30% de la note finale et aucun travail pour plus de 40%. (référence PIEA 6.6).

6.7 Étalement de l’évaluation
L’évaluation doit être étalée sur l'ensemble de la session. L’évaluation formative sera utilisée régulièrement pour informer l’élève sur la progression de ses apprentissages. Ainsi, vers le milieu de la session, l’élève devra avoir reçu au moins 30 % de la note finale du cours. Par conséquent, ce cumulatif (30 % ou plus des points) sera disponible sur le système Omnivox au plus tard à la fin de la huitième semaine. Cette politique permettra donc à l’élève d’avoir obtenu suffisamment d’information sur la progression de ses apprentissages pour l’aider à juger de ses possibilités de réussite et à modifier, s’il y a lieu, sa démarche d’apprentissage.

6.8 Évaluation de la présentation et de la méthode dans les travaux
Une présentation matérielle inadéquate peut être pénalisée. L’enseignant ou l’enseignante recevra les travaux présentant une approche soignée et professionnelle et pourra refuser de recevoir un travail pour ses défauts de présentation matérielle. L’élève doit se référer aux règles de présentation matérielle des travaux énoncées dans chacun des cours. Tous les travaux remis devront donc respecter les consignes émises par chaque enseignante et enseignant lors de la présentation du projet selon le type de cours.

6.9 Évaluation du français écrit
La maîtrise du français écrit fait l’objet de correction et d’évaluation dans tous les cours.
L’enseignante et l’enseignant corrige la compétence linguistique (orthographe d’usage, orthographe grammaticale et syntaxe) pour tout travail ou examen. Un maximum de 20 % devra être enlevé à raison d’un pourcent par faute. Ce pourcentage s’applique à la portion texte et/ou annotations d’un travail et non à l’ensemble du travail.
L’enseignante ou l’enseignant refusera un travail dont la qualité du français est nettement insuffisante.
Si l’élève échoue en raison de l’évaluation du français écrit, l’échec sera maintenu, et ce, quel que soit le cours.(référence PIEA 6.9).

6.10 Participation au cours et évaluation
La présence au cours est obligatoire et essentielle à l'atteinte des objectifs. Pour bénéficier de l’encadrement, l’élève doit assister à tous ses cours à moins de circonstances exceptionnelles. L’élève doit également exécuter tous les travaux requis pour la semaine tels que lecture de notes, exercices et travaux de recherche. Il est à noter que les présences sont prises pour chacun des cours. L’enseignant n’est plus tenu de corriger les travaux après trois absences non motivées. S’il y a absence non motivée lors d’une évaluation, il n’y a pas de reprise possible.

6.11 Absence prolongée
En cas d’absence prolongée, l’élève doit rencontrer l’enseignant ou l’enseignante de chacun de ses cours pour évaluer si c’est possible d’atteindre les objectifs du cours touché et les mesures à prendre pour ce faire. Ces rencontres doivent avoir lieu avant que ne commence cette absence, quand c’est possible. (référence PIEA 6.11).

6.12 Reprise d’activité d’apprentissage en cas d’absence motivée
En cas d’absence motivée à un cours, l’élève doit rencontrer son enseignante ou son enseignant afin de vérifier s’il est possible de reprendre le cours. Dans l’impossibilité de reprise, l’élève a la responsabilité de s’informer du contenu du cours auprès de ses pairs et d’amorcer la démarche pour atteindre les objectifs fixés à l’intérieur du cours.
(Il est à noter que l’horaire de travail extérieur et les activités hors collège ne constituent pas des motifs valables pour justifier une absence).

6.13 Reprise d’une évaluation en cas d’absence motivée
En cas d’absence motivée à une activité d’évaluation, l'élève peut reprendre cette activité. Il doit rencontrer d’abord son enseignante ou son enseignant afin de prendre connaissance des modalités de reprise. La reprise aura lieu dans les cinq jours ouvrables suivants le retour de l’élève. Cependant le résultat de la reprise n'excédera pas 70 % de la note réelle, sauf en de rares exceptions, (hospitalisation, décès dans la famille immédiate).
Exemple : L’élève reprend son évaluation après son absence, il obtient la note de 80%. Cette note de reprise pour ce travail sera donc de 56%.

6.15 Retard dans la remise des travaux
Tout travail doit être remis à l’enseignante ou à l’enseignant à la date, à l'heure et au lieu indiqué. Tout travail en retard sans motif valable sera évalué selon la façon suivante : première tranche de retard de 24 heures : une pénalité de 10% sera imposée à l’élève ; deuxième tranche de retard de 24 heures : une pénalité de 30 % sera imposée à l ‘élève. Après ce délai total de 48 heures, l’élève recevra la note 0.
S'il y a motif valable, l'élève est tenu d'aviser rapidement l'enseignante ou l'enseignant pour déterminer une nouvelle entente quant à la remise d'un travail. Aucun travail ne sera accepté par l'enseignante ou l'enseignant après le dernier jour de la session. Tout travail remis en retard devra être confié à un enseignant ou une enseignante du département, daté et signé par celui-ci. L’élève devra aviser son enseignante ou enseignant titulaire de la situation.

6.16 Correction des travaux et des examens
Tout travail court ou examen doit être corrigé dans les deux semaines suivant sa remise à l'enseignante ou l'enseignant
À la suite de la correction des travaux et examens, l'enseignante ou l'enseignant doit transmettre à l'élève l'information nécessaire pour que celui-ci puisse prendre connaissance de ses erreurs et de ses lacunes.
Les travaux et les examens faits en cours de session sont remis à l'élève. Cependant, une fois que l'élève a pris connaissance de la correction d'un travail ou d'un examen, l'enseignante ou l'enseignant peut en reprendre possession et doit le conserver au moins jusqu'à la fin du processus de révision de notes. (référence 6.16 PIEA).
L’élève doit conserver, pour fin de révision de notes, tous les travaux, exercices et examens qui lui ont été remis.(référence PIEA 5.8.5)..

6.17 Note de passage
La note de passage est de 60%. Cette note traduit l’atteinte minimale des objectifs du cours. (référence PIEA 6.17).

6.18 Intervalle de confiance
L’intervalle de confiance se situe entre 58% et 60 %. Dans le cas où la note de l’élève est de 58% ou 59%, l’enseignant ou l’enseignante reconsidère la note en tenant compte des trois éléments suivants :

1- La qualité de la participation en classe au cours de la session
2- L’ensemble de la performance aux activités évaluées
3- La capacité à poursuivre sa formation

6.19 Révision de notes
Tout élève a le droit de demander une révision de notes. Il est responsable de fournir tous les documents pertinents en sa possession. Le département forme un comité de révision de notes selon les modalités fixées par la convention collective ou par un autre cadre réglementaire, le cas échéant. Toute décision du comité de révision, suite à une demande, est finale et sans appel.

      En cours de session
L'élève désireux d'obtenir une révision de l'évaluation d'un travail, d'un contrôle, d'un exercice ou d'un examen, en cours de session, en fait la demande directement à l'enseignante ou l'enseignant concerné, dans la semaine qui suit la réception de la copie corrigée. L'élève qui s'estime lésé après cette démarche peut recourir verbalement ou par écrit, dans la semaine qui suit, à la coordonnatrice ou au coordonnateur du département qui peut convoquer le comité de révision de notes si elle ou il le juge nécessaire. Le comité procède à la révision et communique sa décision à l'élève au plus tard une semaine (5 jours ouvrables) après la date de la demande.

      En fin de session
L'élève désireux d'obtenir une révision d’une évaluation de fin de session ou du calcul de la note finale d'un cours fait la demande par écrit sur le formulaire approprié en s'adressant à la Direction des études ; il joint à sa demande les documents nécessaires et les raisons de sa demande.
Au plus tard une semaine après la réception des demandes par la coordonnatrice ou le coordonnateur du département, le comité de révision de notes transmet ses décisions à la Direction des études. Tout document nécessaire à la révision de la note finale doit être conservé par l'enseignante ou l'enseignant ou par l'élève jusqu'à la fin du délai accordé pour obtenir la révision de note.

      Modalités générales
Tout élève a le droit de se faire entendre auprès du comité de révision de notes. À cette occasion, l'élève peut, s'il le désire, être accompagné d'une représentante ou d'un représentant de l'Association générale étudiante du collège François-Xavier-Garneau.
En aucun cas, une demande de révision ne peut être faite pour une session antérieure à la dernière écoulée. Les dates limites pour demander une révision de la note finale pour chaque session sont communiquées aux élèves selon les mécanismes existants au collège. (référence PIEA 6.19)

6.20 Plagiat ou tricherie
Tous cas de plagiat ou de tricherie doit faire l’objet d’un rapport à la Direction des Études.
Tout cas de plagiat ou de tricherie ou toute collaboration à un plagiat entraîne la note 0. Les mesures prévues à l’article 6.20 sont précédées d’une rencontre du ou des élèves impliqués avec le professeur concerné et la personne responsable de la coordination départementale. Cette rencontre a pour objectif d’éclaircir la situation et de protéger le ou les élèves qui auraient été impliqués à leur insu. Un rapport de l’événement est rédigé par l’enseignant ou l’enseignante et transmis à la coordination du département ainsi qu’à la direction des études.
Dans le cas de récidive, dans le même cours ou dans un autre cours, l’élève se voit attribuer un échec pour le cours concerné et le coordonnateur du département en informe la Direction des études.
Lors d’une troisième infraction, l’élève est exclu du collège.(référence 6.20 PIEA).

6.21 Confidentialité des résultats
L’affichage des résultats doit conserver leur confidentialité.(référence 6.21 PIEA).